1 L’assurance est-elle obligatoire ?
Oui, car tous propriétaires de véhicules terrestres à moteur a l’obligation légale d’être assuré au titre de la «responsabilité civile», soit la couverture des dommages matériels et corporels que vous pourriez causer à autrui. Mais afin d’optimiser votre couverture, d’autres garanties vous sont proposées.
Le montant de votre cotisation est calculé en fonction des garanties choisies, du modèle de votre 2 roues, de votre Bonus/Malus, votre âge, votre sexe et votre localisation.
En fonction de votre budget et de vos attentes c’est vous qui choisissez la couverture la mieux adaptée.
Evidemment, il est bien sur plus prudent d’assurer un véhicule neuf avec une option tous risques, puisque les frais de remise en état en cas d’accident seront sans doute bien supérieurs au montant de votre prime d’assurance.
 
2 Qu’est-ce que le Bonus Malus ?
Le Bonus/Malus ou encore coefficient de réduction/majoration (CRM) s'applique à tous les véhicules de tourisme, camionnettes et cycles de plus de 80 cm3.
Tous les automobilistes ont donc un Bonus. La cotisation à payer à chaque échéance annuelle est influencée par la baisse ou la hausse de cet indicateur qui reflète votre "bonne conduite".
Lorsque vous ne causez pas d'accident, vous bénéficiez d'un bonus et votre prime s'en trouve, normalement, diminuée, en revanche, si vous provoquez un accident, vous serez pénalisé d'un malus et vous payerez une cotisation plus élevée.

S’il n'y a pas de sinistre au cours des 12 mois le bonus de l'année précédente est multiplié par 0.95 (soit 5% de réduction)

Pour un véhicule particulier en USAGE NORMAL on obtient le tableau suivant :



La réduction maximale est donc de 0.50, soit 50% de réduction sur la prime de référence.

En revanche, en cas de sinistre partiellement responsable, la majoration appliquée à votre bonus de l'échéance précédente sera de 12.5%, ou encore 1.125. Un bonus de 0.80 deviendra alors 0.80 * 1.125 = 0.9.
Si vous êtes totalement responsable de l'accident, la majoration appliquée sur votre bonus de l'échéance précédente sera de 25%, ou encore 1.25.
Un bonus de 0.80 deviendra alors 0.80*1.25 =1.
 
3 Que faire en cas de vol ?

En cas de vol ou tentative de vol, que vous soyez couvert pour ce risque ou pas :

Vous devez déposer immédiatement plainte auprès de la police ou de la gendarmerie.
Adresser à votre assureur dans les 48h l’original du récépissé de dépôt de plainte ainsi qu’une lettre expliquant
les circonstances de l’accident.
Votre responsabilité de propriétaire de véhicule est dégagée des lors que la plainte est enregistrée, auquel cas
c’est vous qui serez tenu responsable de l’usage qui sera fait de votre véhicule.
 
 
4 Que faire en cas de sinistre ?
Vous devez transmettre dans les 5 jours à votre assureur :
Le constat amiable établi avec vos adversaires si leurs véhicules sont impliqués dans l’accident.
A défaut du constat, une déclaration manuscrite détaillée précisant les circonstances de l’accident.
Nous faire connaître l’endroit ou le véhicule est visible, afin de procéder à une expertise.
Les réparations ne doivent pas être engagées sans l’accord de l’assureur.
 
5 Quelles sont les différentes options ?
Pour profiter de votre deux roues en toute tranquillité Peyrac Assurances garantie la valeur à neuf pour les véhicules
de moins de 12 mois pour les garanties Incendie et dommage (vol exclu) et vous propose des garanties optionnelles.
Assistance 0 Km (35 €/an) : En partenariat avec Europ Assistance, bénéficiez d’une assistance sans franchise kilométrique, 24h/24 et 7j/7 en cas de panne ou d’accident.
Garantie des accessoires (25 €/an) : Vous avez également la possibilité d’opter pour cette garantie optionnelle
qui couvre les accessoires de votre deux roues (top case, manchon, tablier, bulle, manchon…) à concurrence de 1250 €/an.
Garantie des accessoires de sécurité (25 €/an) : Pour une protection renforcée, vous pouvez également bénéficier
de cette garantie optionnelle qui permet la couverture de vos accessoires de sécurité (botte, blouson, casque…)
à concurrence de 500 €/an.
Garantie Individuelle pilote : il est important de savoir que les dommages corporels du conducteur en cas de sinistre responsable ne sont pas couverts, c’est pour cela qu’il est vivement conseillé de souscrire à cette option quelque soit la garantie que vous retenez. La Compagnie s’engage à verser une indemnité en cas de décès ou d’incapacité permanente de l’assuré à la suite d’un accident, dont il serait victime en tant que conducteur du véhicule à deux roues assuré par la police, dans le seul cas où sa responsabilité serait engagée.
En cas d’incapacité permanente vous percevrez un capital pouvant aller de 22 500 € à 67 500 €. En cas de décès, vos proches recevront un capital de 7 500 € à 22 500 €.



Copyright ©2016 Peyrac Assurances. Tous droits réservés.

Les sites du groupe Peyrac : AssurChienChat.fr - AssurDecennale.fr